» Article de Avril 2015 Année » page 5

Divergente Tome 1 a 3

Cinq destins. Un seul choix. Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver. Ou la tuer.



Lignes de fuite - Val McDermid

Stephanie Harker franchit les contrôles de sécurité à l'aéroport quand elle voit son fils, devant elle, se faire embarquer par un homme en uniforme.

Prise de panique, elle sonne l'alerte.

Mais les autorités n'ayant pas assisté à la scène la pensent folle et le fuyard a du temps pour s'éloigner.

Alors que Stéphanie raconte sa version des faits au FBI, il devient évident que cette histoire est bien plus complexe qu'il n'y paraît.

Pourquoi quelqu'un voudrait kidnapper Jimmy ?

Par quels moyens Stéphanie peut-elle le faire revenir ?...



John Le Carré - Comme un collégien

Après avoir démasqué un traître au service des Soviétiques, George Smiley reprend les commandes du "Cirque", les services de renseignements britanniques. La situation n'est pas brillante : crédits coupés, réseaux démantelés. Avec patience, Smiley élabore un plan pour contre-attaquer l'espionnage soviétique. Aidé de Connie, il passe au crible tous les dossiers en archive pour déceler ceux sur lesquels le traître faisait de l'obstruction. Une affaire de blanchiment d'argent au Laos, menée par les Russes, avait été signalée. Par précaution, ce trafic a été stoppé puis il a repris dans un autre pays qui reste à découvrir. Une femme qui y était mêlée, est signalée à Hong-Kong. Smiley rappelle son vieux collègue Jerry Westerby, en retraite en Toscane, pour mener l'enquête.
Après La Taupe et avant Les Gens de Smiley, Comme un collégien est le second épisode de la lutte entre services de renseignement britanniques et soviétiques. Cette opposition, personnifiée par Smiley et Karla, se déroule en partie en Extrême-Orient. Dans cette fresque réaliste, pas de surhommes mais des personnages vrais, avec leurs qualités et leurs faiblesses.

Quatrième de couverture :

Dans Comme un collégien, Smiley repart en guerre et reprend sa longue marche vers l'insaisissable Karla. Et cette lutte par moments tourne à l'obsession : dans l'ancien bureau de son chef, Control, Smiley a fait accrocher une photographie de passeport, fortement agrandie. C'est Karla, dont l'effigie, exposée ainsi, est comme ces figurines de cire sur lesquelles les sorciers exercent leurs talents. Dans l'Extrême-Orient pris dans la tourmente de la guerre, sur les plages sans fin du Schleswig-Holstein et dans les salons douillets du quartier des ambassades à Berne, le duel se poursuit sans répit.
Échappant à l'espace confiné des bureaux où les services secrets livrent leur obscur combat, Comme un collégien, deuxième volet de la « trilogie de Karla », est un des romans les plus riches que le Carré nous ait donnés.



Kjell Eriksson - Le cri de l'engoulevent

La ville tranquille d'Uppsala est le théâtre d'une série d'actes de vandalisme. Des bandes de jeunes issus de milieux populaires, immigrés ou enfants d'immigrés pour la plupart, se livrent à des délits divers que la police juge sans gravité... jusqu'à ce que le corps d'un adolescent soit retrouvé dans une rue commerçante. Ali a assisté à toute la scène. Traumatisé par la violence dont il a été témoin, ce jeune Iranien ne sait pas encore quel rôle adopter dans cette affaire, d'autant qu'elle se complique, puisque des groupes néonazis prétendent venger cette mort en organisant des expéditions punitives à l'encontre des populations immigrées. A peine rentrée de congé parental, Ann Lindell se voit confier un crime raciste épineux. Tandis qu'elle enquête, elle peine à calmer les ardeurs de son collègue Ola, alors qu'Edvard, son ancien amant, reprend contact. Pas de temps mort pour l'héroïne de Kjell Eriksson dans ce nouvel opus à dominante sociale qui orchestre les crises de conscience de ses personnages sur fond de société suédoise en pleine mutation.



Gunnar Staalesen (Sept 2014) - L'enfant qui criait au loup

Varg se souvient de ses débuts et de ce môme arraché à une mère toxico, ballotté de famille d'accueil en famille d'accueil, sur fond de trafic d'alcool, et de meurtres déguisés en accident. Varg se souvient qu'on lui reprochait - déjà ! - d'en faire trop, de chercher à comprendre et de traquer les parents adoptifs comme s'ils étaient des suspects. D'ailleurs... Suivre une piste apportait son lot d'adrénaline, et une pointe de repartie bien sentie ! Varg Veum détective était né, exit la Protection de l'enfance.

Mais voilà le type de passé qui peut vous revenir comme un boomerang en pleine face, lorsqu'un jeune gars accusé de double meurtre se réfugie au fond d'un fjord. Et que c'est vous qu'on appelle.

Gunnar Staalesen est né à Bergen, en Norvège, en 1947. Quand il crée le personnage de Varg Veum, le succès est immédiat. La série s'est déjà vendue à plus d'un million et demi d'exemplaires en Norvège. Gunnar Staalesen est aussi l'auteur de la grande fresque Le roman de Bergen, en six volumes.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 423
Retour     Suivant

Inscription

Groupe D'utilisateurs


Bienvenue

Votre Identifiant:

Votre Mot De Pass:


Inscription
mot de pass oublie?

Zone Calendrier

Zone Publicité

Zone Compteur

Flag Counter

A lire

Zone-ebook n'héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier seulement si vous en possedez l'original. Ni toptoysgames.com, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront êtres tenu responsables d'une mauvaise utilisation de ce site.

Aimez Vous Ce Site ?

    Publicité